Forums » Puck Software

Puck Hints / Astuces Puck

Author Message
Pascal Cristofoli
 Puck Hints / Astuces Puck
19/10/2017 12:20  
-------------------------------------------------------------------------------
- Astuce n°1 - Ouvrir Puck avec les MacOS-X récents :

Dans les MacOS-X récents, l'ouverture de Puck peut être bloquée pour des raisons de "sécurité" car Puck n'est pas une application Apple.

Pour contourner ce problème, il faut sélectionner le fichier «puck.command» et appuyer sur «Fonction (Fn)» et faire un clic droit. Dans le menu contextuel qui apparait, il faut choisir « ouvrir » et « confirmer ouvrir ».

Une autre solution consiste à aller dans le menu « Pomme » puis « Préférences système… » pour cliquer sur « Sécurité et confidentialité ».
Ensuite il faut choisir l’onglet « Général » et cliquer sur le bouton « Ouvrir quand même », indiquant ainsi au système que Puck est une application légitime et non un virus.

- Hint N°1 - Open Puck with MacOS-X :


-------------------------------------------------------------------------------
Pascal Cristofoli
25/10/2017 11:50  
-------------------------------------------------------------------------------
- Astuce n°2 - Enregistrer son corpus en précisant l'extension associée au format désiré:

Puck propose de nombreux formats de fichiers et structures de données permettant de sauvegarder un corpus et de l'utiliser dans d'autres logiciels (cf: https://www.kinsources.net/editorial/dataset_formats.xhtml).

Pour l'instant sous Puck, la sélection d'un format de fichier dans le sélecteur "Type de fichier" de les boites de dialogue "enregistrer" ou "enregistrer sous" NE SUFFIT PAS pour valider l'enregistrement (un message d'erreur peut apparaître lors de la validation, surtout pour les corpus nouvellement créés).

Puck se fonde sur l'extension du nom de fichier (par exemple ".puc" , ".iur.xls", ".ged", ... ) pour déterminer le format d'enregistrement et procéder à la sauvegarde.

L'utilisateur doit donc inscrire lui même l'extension désirée à la fin du nom du fichier pour que la sauvegarde fonctionne correctement et que le fichier soit effectivement créé.

- Hint N°2 - Save your corpus by specifying the extension associated with the desired format


-------------------------------------------------------------------------------
Pascal Cristofoli
25/10/2017 15:05  
-------------------------------------------------------------------------------
- Astuce n°3 - Corriger simplement les erreurs «femme-père et homme-mère»:

La vérification de l’intégrité d’un corpus généalogique peut être réalisée à l’aide du rapport de contrôle proposé par Puck (« Menu\Report\Control »).

Parmi les «erreurs» recherchées, il y a l’erreur «femme-père et homme-mère» qui n’empêche pas Puck de fonctionner, mais engendre des statistiques de corpus et recensement matrimoniaux erronés. Pour faciliter la correction de ces cas identifiés dans le rapport de contrôle, l’éditeur de Puck propose la commande « swap-parents ».
Il suffit de placer la souris entre les deux parents concernés dans l’onglet « individus » ou dans l’onglet Familles ». Un clic-droit de la souris fait apparaître un menu contextuel proposant la commande « swap-parents » qui a pour effet d’intervertir les deux parents.

- Hint N°3 - A simple way to correct the "woman-father and mother-man" errors

-------------------------------------------------------------------------------
Pascal Cristofoli
25/10/2017 15:25  
-------------------------------------------------------------------------------
- Astuce n°4 - Eviter l'auto-complétion des noms ou prénoms lors de la saisie dans l’éditeur de Puck:

Lors de la saisie de nouveaux noms et prénoms d'individus, l’éditeur de Puck propose à l’utilisateur une liste d’item fondée sur les données préalablement saisies dans le corpus (auto-complétion).
Cette fonctionnalité est en général très utile pour faciliter la saisie, mais elle peut être gênante lorsque le nouveau nom à saisir est inclus dans un item déjà existant (par exemple quand on saisit « jean » et qu’il existe déjà une « jeanne » dans le corpus).

Par convention, pour éviter l'auto-complétion des noms ou prénoms sous Puck, il faut commencer ou terminer la saisie du nouveau nom ou prénom par un espace (ces espaces seront ensuite supprimés lors de la validation de la saisie).

- Hint N°4 - Disable auto-completion of first or last names in Puck's editor

-------------------------------------------------------------------------------
Pascal Cristofoli
26/10/2017 13:20  
-------------------------------------------------------------------------------
- Astuce n°5 - Sauvegarde des données lors de la saisie d’un corpus avec Puck

Lors d’une session Puck dédiée au codage d’un corpus, il est fortement recommandé de sauvegarder régulièrement les informations saisies.

- Le travail de saisie sous Puck consiste à coder les informations généalogiques et attributaires via l’éditeur Puck.
L'ouverture d'un fichier de corpus a pour effet de créer une copie de celui-ci en mémoire vive. C'est ce fichier temporaire qui est visible via l'éditeur de Puck.
Dès qu’une nouvelle information a été saisie par l’utilisateur, Puck place une étoile «*» devant le nom du corpus (Barre de titre de la fenêtre Puck). Cette étoile indique que des informations récemment codées dans le fichier temporaire de saisie n’ont pas encore été enregistrées dans le fichier du corpus.

- Puck ne propose pas de sauvegarde automatique.
Dès qu’un certain nombre d’informations ont été saisies ou supprimées dans le fichier temporaire de travail, il convient de procéder MANUELLEMENT à leur sauvegarde dans le fichier du corpus via la commande «MENU\SAUVEGARDER» qui est aussi accessible via le raccourci clavier « CTRL+S ».
Cette commande a pour effet de mettre à jour le fichier du corpus en intégrant les informations non sauvegardées jusque là et crée une copie de secours de ce fichier avec l’extension «.bak» dans le même répertoire.

- Puck ne propose pas de fonction «annuler la dernière action» («undo»).
Il est toutefois possible de retrouver l’état du fichier datant de la dernière sauvegarde en allant chercher le fichier «.bak». Pour ouvrir ce fichier avec Puck, il suffit de supprimer l’extension «.bak» du nom de fichier. L’existence de ce FICHIER DE SECOURS est utile dans les cas où Puck se bloque lors de l’ajout de données impropres ou d’une opération mal maitrisée.

- Pour toute session Puck visant à l’analyse d’un corpus, il est recommandé de travailler sur une copie du corpus original afin de ne pas risquer d’altérer les données.

back
© Développement : DEVINSY
© Webdesign : Aurélie Martial

ANR
Huma-Num
CNRS
EHESS
Collège de France
Université de Paris Sorbonne
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
CSAC Kent University